Blog de la créatrice de la boutique bijouxindiens.net
inde
Inde, La culture indienne, Mon expérience de l'Inde

L’Inde, le pays des contrastes

L’ Inde est un pays qui fascine, interroge et surprend depuis toujours. On ne revient pas d’Inde comme on revient  des Seychelles, du Mexique ou d’ailleurs.

Ce pays nous interpelle car il est tout en contrastes, il engendre chez la plupart d’entre nous des émotions fortes , des plus belles aux plus insupportables. Voici ici quelques exemples qui m’ont toujours interpellés durant mes nombreux séjours en Inde  :

En Inde,les odeurs sont partout

Lorsque vous faites quelques pas dans la rue, votre odorat sera sensible aux bonnes odeurs d’encens que les indiens font brûler plusieurs fois par jour dans leurs habitations, leurs commerces ou dans les temples. Les odeurs d’épices et de cuisine sont aussi très agréables , comme les fleurs qui embaument l’entrée des temples ou des maisons.

Mais faites quelques pas de plus et là vous pouvez sentir une odeur très forte d’urine ou de poubelle, car les conditions sanitaires sont très précaires.

encens en Inde
De bonnes odeurs d’encens partout en Inde

Les femmes sont en saris colorés, les hommes en chemise terne

Dans la plupart des états de l’Inde, les femmes portent les vêtements les plus colorés les uns que les autres, c’est un plaisir des yeux. Leurs saris sont roses, jaunes, verts, brodés ou même à paillettes. C’est à celle qui aura la tenue la plus chatoyante , avec de nombreux bijoux et ornements.

Au contraire, les hommes portent des vêtements tristes, sans couleur ni élégance. Cependant de nos jours et dans les grandes villes les indiens s’occidentalisent et portent de plus en plus le jean, aussi bien les femmes que les hommes.

femmes en sari
Les femmes du Rajasthan portent des saris aux couleurs vives

Les vaches et les voitures aux mêmes carrefours

Même dans les plus grandes villes de l’Inde il est fréquent de trouver des vaches couchées sur les routes : les automobilistes les contournent naturellement. Dans les rues, les vaches sont en liberté, car considérées comme animal sacré. Elles sont nourries par les habitants, et participent au nettoyage des rues en mangeant les poubelles qui traînent ici et là.

Il est aussi  fréquent de voir des singes aux poteaux électriques , mais aussi des écureuils. De temps en temps des chameaux ou éléphants passent leur chemin, vous pouvez les croiser en allant prendre le tout nouveau métro de Delhi par exemple!

Au feu rouge, un char à boeuf à coté d’un bus ne choquera personne.

vaches sacrées
Les vaches indiennes sont sacrées et laissées en liberté, même en plein rue

#mariage arrangé

Les Indiens sont des fous de téléphones portables et tablettes dernier cri, ils sont sur Facebook et WhatsApp à longueur de journée.  Ils font des études et voyagent le monde, leur pouvoir d’achat augmente aussi. Et cependant, leur mariage sera à 90% un mariage arrangé entre les parents des deux familles. La femme est le plus souvent vouée à rester à la maison et élever ses enfants dans la maison de ses beaux parents. Dans les grandes villes cela évolue un peu, mais la tradition demeure encore très forte partout en ailleurs.

mariage indien
Mariage traditionnel du Rajasthan

Du moyen âge  au futurisme

Les indiens sont au top des nouvelles technologies, nombreux des grands cerveaux, des  chercheurs et informaticiens de haut niveau sortent des écoles d’ Inde. Pourtant, très nombreux sont les villages qui n’ont toujours pas l’eau et l’électricité. Les routes, elles, sont souvent  non goudronnées dès que l’on sort des grandes villes. Nombreux enfants ne vont pas à l’école. Les coupures d’électricité sont presque quotidiennes, même dans les grandes villes comme Delhi. Dans les campagnes, les chars à boeuf sont utilisés dans les travaux des champs, on va encore au puit chercher son eau

De l’Himalaya à l’océan indien

C’est en Inde que l’on trouve les plus hauts sommets du monde et les neiges éternelles. Mais aussi les déserts arides, comme les magnifiques plages de sable fin de Goa ou du Kerala.  Le climat indien va du froid extrême aux chaleurs torrides.

 

Du sucré à l’épicé

Votre palais peut fondre au goûter des sucreries indiennes, ou en buvant un lassi aux fruits. Mais attention au feu en mangeant un plat épicé cuisiné dans un restaurant local ou en famille! Vite de l’eau de l’eau!

tali indien
Le tali indien : un assortiment de différents plats dans une assiette en inox

 

Du tourisme de défonce aux chercheurs spirituels

L’Inde est là aussi très contrastée quant aux touristes qu’elle accueille chaque année.

L’époque hippy des années 70 flotte toujours un peu , et nombreux voyageurs passent des mois en Inde, sac à dos et dread locks au vent…

D’autres viennent se perdre dans les drogues …

D’autres encore viennent faire du business

Nombreuses sont les personnes attirés par la spiritualité qui séjournent dans des ashrams

On trouve aussi des simples touristes, venus passer 2 semaines de vacances, comme bien sûr des groupes organisés…

Mais l’Inde est si vaste et si peuplée, que les touristes se fondent dans la masse, on les remarque peu, sinon dans quelques villes très précises. Nombreux sont les Indiens qui n’ont jamais vu d’occidentaux de leur vie.

ashram en Inde
un très bon ashram à Pushkar pour ceux qui aiment le yoga ou les retraites spirituelles

Sagesse et inégalités

L’Inde est le pays des grands maîtres , le berceau du yoga et des enseignements spirituels. La religion est partout, à chaque coin de rue il y a un petit temple ou une statut représentant son dieu favori. La journée débute par une prière, on allume une bougie et un encens .Cependant les castes sont encore bien présentes,et les indiens peuvent faire preuve de violence et de mépris face à des personnes de caste inférieure.

Le matérialisme et la société de consommation envahissent aussi l’Inde, comme partout.

mendians en Inde
Les mendiants sont dans les rues

De la zen attitude au pétage de plomb

L’Inde est un pays où vous pouvez rencontrer des moments de bonheur et de plénitude, lors de visite de temples ou sur une péniche dans les Backwater du Kerala ou sur un sentier en Himalaya. Vous pouvez y faire de magnifiques rencontres et vivre des moments très riches. (Voir mon article sur les 10 bonnes raisons d’acheter ses bijoux en Inde)

Mais le stress n’est jamais loin, tant les indiens ont une culture différente de la notre, ce qui engendre bien des fois de l’incompréhension. De plus le harcèlement des touristes dans la rue ne nous détend pas forcément. Sans compter la foule oppressantet le tohu-bohu incessant des villes.
Faire ses achats en Inde est aussi épuisant, comme j’en parle dans un autre de mes articles.

L’Inde n’est pas un pays facile ni reposant pour un touriste.

rue en Inde
Une rue très agitée à Delhi

De l’extrême pauvreté à l’extrême richesse

En Inde, les riches sont extrêmement riches, et aiment l’afficher. C’est à celui qui aura la plus grosse voiture, à celle qui aura de plus de bijoux en or. Ce pays possède d’énormes richesses, comparables aux Etats Unis, mais tout est concentré en un très petit nombre de personnes, et la redistribution sociale n’en est qu’à ses balbutiements.

A l’inverse on trouve une forte concentration de population vivant dans les bidonvilles

Des palais magnifiques aux rues dépravées

L’Inde magnifique, ce sont les palais des Maharajas, les sculptures en dentelle de certains temples, le Tahaj Mahal, le travail minutieux et artistique des artisans, les broderies, les soieries, le raffinement existe à tous les niveaux.

Pourtant, aucun soin n’est apporté aux rues, aux lieux publics , et même à l’intérieur des habitations. Beauté et délabrement se côtoient à tous les niveaux de la société.

 

Vous l’aurez compris l’Inde ne nous laisse pas indifférent. Un proverbe de touriste routard backpaker dit : » l’Inde, c’est une fois que tu en est sorti que tu l’apprécie vraiment ! »
Un autre proverbe dira « : l’Inde, soit tu l’aimes soit tu la détestes »

Dans tous les cas, l’Inde nous  bouscule , nous déstabilise,  nous pousse à réfléchir et nous fait grandir.                 L’inde est une rencontre avec soi-même.

Sandrine

 

Tags:

4 commentaires

Laisser un commentaire