deesse Durga
Inde, La culture indienne, Yoga

Navratri, célébrons notre énergie divine

Navratri est l’une des fêtes religieuses les plus importantes en Inde. On la célèbre deux fois par an, pour accueillir le printemps en mars et ensuite l’automne en septembre.
Le mot Navratri veut dire « neuf nuits », c’est une fête que l’on célèbre neuf nuits et dix jours.
Cette année 2020, le festival Navratri débutera le 25 mars.

En cette période de confinement, cette célébration arrive comme une main tendue de l’univers pour nous aider à traverser cette période particulière.

Navratri, la fête de la mère divine

Durant Navratri nous célébrons la déesse Durga , symbole de l’énergie féminine divine, la Shakti, la force créatrice universelle, la déesse mère.

Cette fête religieuse débute toujours le premier jour de nouvelle lune.
Sur le plan du système solaire, les 9 premiers jours du cycle de 28 jours de la lune sont des jours considérés comme féminins. Les 18 jours restant sont masculins, et les 36h de la pleine lune sont neutres.

Derrière ce festival religieux se cache une science énorme, connue des grands sages et reprise dans le yoga tantrique. Certaines périodes de l’année sont des « portails énergétiques », ce qui veut dire que des ouvertures se font dans le cosmos. Il est dit que durant ces jours particuliers, nos possibilités de nous connecter avec notre moi divin est décuplé. Ce sont des jours où notre pratique spirituelle peut être fortement amplifiée.
Les neufs jours de Navratri correspondent à ces portails énergétiques. C’est la raison pour laquelle les yogis pratiquent assidûment durant ces périodes bénies.

Pendant ces 9 premiers jours, on va vénérer le Féminin sacré qui existe en chacun de nous.

Auparavant, le Féminin ( entendons par là les qualités féminines que chaque être humain possède en lui ) était respecté est vénéré comme il se doit.
De nos jours, le monde est devenu de plus en plus conquérant, de plus en plus passionné et avide de pouvoir. On a fait du succès, de la conquête, du toujours plus, qualités propres au Masculin, notre manière de vivre. Les valeurs de compassion, d’accueil, de protection, qui elles sont propres au Féminin, ont été occultées.
Notre société est très masculine dans sa façon de vivre, elle est totalement déséquilibrée. C’est ce qui engendre conflits et misères. Si le Féminin dominait ou au moins était en équilibre avec le Masculin, le monde serait plus paisible et heureux.

Célébration des 3 Gunas (qualités) de l’énergie divine

L’énergie vitale qui nous anime, la Shakti, s’articule autour de 3 qualités fondamentales appelées Gunas. Ces trois forces, indépendantes les unes des autres, se combinent et se manifestent en nous continuellement. Elles sont le moteur de notre énergie vitale.

Durant Navratri on célèbre ces trois qualités qui nous animent afin de se purifier et s’élever spirituellement. C’est une période où l’on se tourne vers l’intérieur.

1- Tamas, l’énergie de la terre

Représentée par la déesse Durga ( ou kali ), aspect féminin de Shiva.
C’est la qualité de la force, l’inertie, la lourdeur, la lenteur, la densité, la paresse, l’obscurité. On est ici dans la matière, le corps physique, la force latente, le sommeil.

Pendant les 3 premiers jours de Navratri, on demande à kali de nous aider à vaincre nos habitudes lourdes et pesantes. Le travail commence au niveau du corps physique, on va essayer de lâcher nos tendances négatives ou bestiales qui nous tirent vers le bas. On aspire à purifier notre corps, à « nettoyer notre pot » afin de pouvoir recevoir ensuite l’ énergie divine.

2- Rajas, l’énergie du soleil

Représentée par la déesse Lakshmi, aspect féminin de Vishnou.
C’est la qualité du mouvement, du changement, des désirs et attachements, de l’action, de la vie, de la passion, de la prospérité.

Pendant les 3 jours suivant, on demande à Lakshmi de nous apporter la richesse matérielle, mais aussi de purifier notre esprit et notre mental, afin de nous aider dans notre pratique spirituelle. On purifie ici nos émotions et pensées négatives, nos attachements, nos tendances égotiques et égoïstes.
On aspire à la richesse intérieure, la noblesse du coeur, la vertu, la maîtrise du mental.

Toute notre vie nous oscillons entre ces deux états Thamas et Rajas. Nous sommes parfois léthargiques et sans passion, et parfois plein de vitalité et de créativité. Et tant que nous fonctionnons sur ce modèle bipolaire, le véritable bonheur ne peut être trouvé.
Pour que la joie et la plénitude s’installent en nous, il nous faut arriver à l’état Sattva
.

3- Sattva, l’énergie de la lune

Représentée par la déesse Saraswati, aspect féminin de Brahma.
C’est la qualité de la lumière, la pureté, l’état de pure conscience, la transcendance de notre corps mortel.

Les 3 jours suivant, après avoir purifié notre corps, nos émotions et pensées, nous sommes prêts à accueillir la véritable lumière.
On demande à Saraswati de nous apporter la sagesse, la connaissance divine, de nous initier aux champs de conscience plus élevés.
On aspire alors à la véritable connaissance qui est la connaissance de soi.

Cet état n’est pas accessible à tout le monde. Ceux qui ont la chance d’ approcher cet état de pureté ont appris à transcender les 2 états précédents. C’est ici le but de ces neuf jours, parvenir à purifier et transcender nos limitations physiques et mentales afin de nous ouvrir à notre lumière intérieure.

Un temps béni de renaissance intérieure

La colère, l’ égoïsme, la cupidité, l’ égo, la jalousie, la peur, la paresse …toutes ces tendances sont nos obstacles sur le chemin.

Cette période de 9 jours est l’occasion pour nous de faire retour sur soi, de se tourner vers notre moi profond. C’est un temps pour se déposer, reposer nos 5 sens, nous ressourcer. C’est une période d’introspection.
Ces 9 jours sont comparables à la gestation des 9 mois dans le ventre de notre mère.
C’est une période de purification, de renaissance et de transformation.

On offre sa dévotion, son amour inconditionnel, ses sens, son mental, ses émotions à l’énergie divine, à son soi intérieur. On s’offre au divin.


Donnons du temps à cette énergie Shakti, elle nous apportera la joie et la paix dans notre existence.

Le dixieme jour de Navratri est la victoire de Durga sur les démons.

Après neuf jours de purification, c’est la libération, l’explosion d’une énergie nouvelle et plus pure.
Votre énergie est élevée, claire et centrée. Vous vous sentez rechargé physiquement et mentalement.
Ce dernier jour est un jour propice pour démarrer quelque chose de nouveau dans votre vie, pour prendre une décision importante. C’est le jour de bonne augure .

Que faire durant ces 9 jours?

La pratique religieuse

Durant ces neufs jours, les Indiens vont vénérent nombreuses divinités représentant chacune des aspects de la mère divine.
Ils apportent des offrandes, vont au temple, font des prières et des Pujas.
Pendant le festival, la nourriture est plus légère. Certains peuvent jeûner aussi.
Chacun essaye de diminuer ses activités en tous genres.

La pratique spirituelle

Pour nous occidentaux, vénérer les déesses hindoues n’est bien sûr pas dans notre culture.
Nous pouvons cependant suivre ou nous inspirer des pratiques spirituelles des yogis indiens. A nous d’adapter selon nos désirs et aspirations ces pratiques sacrées.


Pour purifier le corps, vous pouvez jeûner durant cette période, mais vous pouvez aussi le faire seulement les trois premiers jours, ou bien le premier et le dernier jour. Le jeûne peut être strict ou bien adapté, des fruits et légumes uniquement par exemple. Vous pouvez aussi décider de ne manger qu’une fois par jour.
Evitez de manger des aliments lourds, et bien sûr la viande et le poisson. Buvez de l’eau de bonne qualité et en conscience.
Limitez vos heures de sommeil afin de lutter contre la paresse du corps. Les yogis durant cette période restent éveillés une bonne partie de la nuit, les énergies étant plus puissantes la nuit que le jour.
Les rapports sexuels sont aussi à contrôler durant cette période
Vous pourrez également pratiquer le yoga

Pour purifier le mental et les émotions, pratiquez la méditation, le silence, la prière. Récitez des mantras, faites du mantra jappa avec un mala.
Vous pouvez écouter des satsangs de maîtres spirituels, lire des livres de spiritualité.
Votre esprit doit rester concentré sur votre intérieur. Pour cela, n’écoutez pas trop de musique ( hors chants sacrés), ne regardez pas la TV, évitez de trop parler.
Connectez-vous avec la nature, allez en forêt par exemple.
Faites des pauses de recentrage, de reconnexion, plusieurs fois par jour.
Soyez attentif à vos pensées, vos émotions qui vous traversent, soyez observateur de nous même.
En un mot ne faites rien qui puisse éveiller vos sens. Telle la tortue qui rentre ses pattes sous sa carapace.

En Inde, les yogis pratiquent aussi en cette période les feux sacrés purificateurs, les yagyas. Ils récitent des mantras, font des offrandes et demandent à l’énergie du feu de purifier le monde. Ces pratiques du feu sont très anciennes et très puissantes.

Yogi Jaggu à l’ Hari om ashram de Pushkar en Inde

Offrez votre pratique à la vie, au grand Tout, au Divin, à notre lumière intérieure. Car plus on offre et on s’offre, plus on reçoit en retour.

Je vous souhaite une happy Navratri !


Tags:

1 commentaire

  • Bonjour,
    Merci pour cet article. Je vois que vous connaissez bien l’Inde et j’aime beaucoup votre démarche et votre connaissance de la culture indienne ainsi que votre compréhension de la religion hindoue !
    Si cela vous intéresse, je me suis spécialisé dans un tout autre domaine que les bijoux, à savoir l’art statuaire en Inde ( https://www.ganeshartindia.com/fr/), n’hésitez pas à en prendre connaissance.
    Bien à vous et bonne continuation.
    Bertrand Bellaize

Laisser un commentaire