Blog de la créatrice de la boutique bijouxindiens.net
achats bijoux nde
Mon expérience de l'Inde

Pourquoi acheter en Inde n’est pas de tout repos

Je pars deux fois par an en Inde depuis plus de 20 ans pour y créer et acheter mes collections de bijoux et accessoires que je revends dans ma boutique Mosaik à Montpellier et ma boutique en ligne bijouxindiens.net. L’Inde est un pays merveilleux et faire mes achats là-bas est un vrai plaisir. Cependant, il m’a fallu des années pour me faire aux conditions particulières du pays et des gens, tant la vie et les coutumes sont différentes et déstabilisantes pour un occidental.

Voici à quoi vous devez vous adapter si vous travaillez dans ce pays ou si vous voulez acheter en Inde des bijoux ou de l’artisanat.

En Inde, il fait chaud

Je pars acheter en Inde mes bijoux, principalement au Rajasthan, en septembre et février, et parfois la chaleur peut être écrasante ( 45 degrés ou plus ) . L’’air est très vite irrespirable dans une grande ville comme Delhi. Donc ne pas avoir peur de transpirer à grosses gouttes ……surtout que la clim n’est pas disponible partout.

La saison des pluies se termine souvent lors de mon voyage en septembre et des pluies torrentielles peuvent tomber à tout moment dans les rues : l’eau monte très vite et j’ai souvent de l’eau jusqu’aux cuisses pour tenter de regagner mon hôtel. Sinon l’autre solution est d’attendre que l’eau baisse, ce qui peut prendre plusieurs heures……

En Hiver, par contre, il n’y a pas de chauffage, et parfois prendre une douche le matin demande un peu plus de courage qu’à l’habitude!

La nourriture indienne est souvent difficile

L’hygiène est le point faible de l’Inde. La nourriture est bonne mais mon estomac n’est jamais de mon avis et je vis très régulièrement des moments de solitude dans ma chambre d’hôtel……me jurant à chaque fois que c’est la dernière fois que je mets les pieds en Inde……

Les docteurs indiens et intraveineuses n’ont pas de secrets pour moi, tant j’ai été souvent malade .

La »Delhi belly » est la maladie bien connue des occidentaux, et ma boite à pharmacie est toujours à porté de main, surtout si je dois voyager en bus…

Et pour ceux qui ne supportent pas les épices, vous pourrez vous rabattre sur les oeufs durs et les purées…

delhi belly
l’estomac occidental a du mal avec les épices et l’hygiène en Inde

Les transports indiens sont lents

Je dois me rendre à Jaipur pour acheter mes bijoux en argent , soit 250 kms de route depuis Delhi :  compter 6h en train bondé, ou 8h en bus tant les routes sont encombrées. Cependant les autoroutes sont accessibles depuis plusieurs années, mais elles sont bondées elles aussi, et pas seulement de camions carillonnants ou de bus branlants, mais aussi de chèvres ou vaches, de piétons ou de voitures roulant à contre sens! Heureusement les Indiens ne roulent pas à plus de 90km/h . Bref la route est une expérience à elle seule.

L’avion est une autre solution, mais les horaires sont très aléatoires, les vols retardés voire supprimés et j’ai souvent perdu plus de temps dans les aéroports indiens en pensant en gagner.

bus en Inde
Les bus en Inde sont surchargés et les routes défoncées

Les hôtels indiens n’ont pas nos standards

Mes fournisseurs résident dans des quartiers populaires, loin des beaux hôtels à touristes. Je loge donc dans des hôtels parfois déconseillés aux personnes délicates! Ils sont bruyants et il y a toujours quelque chose qui ne fonctionne pas : le robinet cassé, la clim en panne, l’ascenseur bloqué, les coupures d’électricité….je dois souvent changer de chambre…..L’hygiène aussi n’est pas la spécialité des Indiens.

Le changement de rythme , le décalage horaire, le mental qui travaille sur mes achats du jour et à venir…il est parfois difficile de trouver le sommeil, et le matelas est souvent très dur!

La notion du temps n’est pas la même

Les indiens n’ont pas la même notion du temps que nous : une heure de retard à un rendez vous est normale, pourquoi vous vous énervez?

L’expression récurrente en Inde est « bad memn », ce qui signifie » plus tard ». Les Indiens ne savent pas dire non, alors ils disent plus tard. Et un occidental non informé peut vite perdre son sang froid dans de nombreuses situations. On s’énerve, on crie, devant notre indien qui nous regarde , un sourire en coin, perdre notre calme et notre énergie.

J’ai vu beaucoup d’occidentaux pester contre leurs fournisseurs indiens, et je l’ai fait moi même. Mais à présent je tente de m’adapter à leur rythme, et je ne regarde plus ma montre. Je me laisse porter, et en fin de compte le travail s’effectue de la même manière, et sans stress…

Les indiens travaillent 70 heures par semaine, mais au rythme très lent, donc là aussi il ne faut pas être pressé du résultat…..shanti shanti……

la sieste en Inde
Les indiens dorment partout et n’importe quand.

Acheter en Inde, c’est vérifier, vérifier, encore vérifier

Les indiens sont des gens adorables mais peu rigoureux. Si vous commandez un modèle de collier rouge, mais qu’il n’y en a plus , ils vous donneront le modèle en jaune…..où est le problème, c’est quand même le même collier…..?

Donc après de nombreuses crises et discussions inutiles, j’en ai conclu que la seule façon d’avoir exactement la marchandise que je désirais était de vérifier TOUT sur place. D’où du temps et travail en plus…..

En Inde,la poussière est partout

Mes fournisseurs se trouvent dans des rues populaires, souvent sales et encombrées, leurs entrepôts aussi…..mes mains sont noires du matin au soir, et mes habits aussi…..Les routes sont parfois en terre ou bien mal goudronnées, et la poussière s’infiltre partout.  Allergiques, s’abstenir.

La douche du soir devient un plaisir tout particulier en Inde!

achats en Inde
Acheter en Inde ses bijoux demande du temps car il faut fouiller

Acheter en Inde, c’est le bazar à tous les étages

La vie grouille de partout, le monde s’agite dans les rues, les voiture claxonnent, les rickshaws sont nombreux, les vaches en liberté…il faut faire attention en marchant tellement la foule est dense. A Delhi, je dois me rendre dans un quartier ( Sadar Bazar) , et là je me fais accompagner, tellement les rues sont étroites et denses, j’ai toujours peur de me perdre dans ce dédale de petites boutiques ,qui ressemble à une fourmilière.

Pour acheter mes bijoux, ici aussi tout est en vrac, les catalogues n’existent pas et souvent les beaux modèles sont cachés derrière d’autres poussiéreux…..

Il faut donc fouiller et prendre le temps de tout regarder pour dénicher la perle rare! On enlève ses chaussures, et on monte sur des caisses, des sacs de bijoux, des piles de foulards…pour accéder à l’objet qui  a attiré votre attention, mais que vous ne pouvez pas attraper! Et on passe son temps sous des ventilateurs déchaînés, des salles étouffantes ou des clims réglées comme un frigo!

Ma valise pour l’Inde se compose pour cette raison des habits les plus pratiques et confortables,  mais aussi je prends bien garde de ne pas emporter mes beaux vêtements auxquels je tiens! D’ailleurs, le plus souvent, je laisse mes habits et chaussures là bas, leur état d’usure étant bien entamé!

achats en Inde
Chez mes grossistes, c’est le bazar à tous les étages, il faut fouiller fouiller

La pauvreté et la richesse dans la même rue

La pauvreté est bien sûr visible dans les rues indiennes. Les gens dorment dehors, les mendiants sont après vous, les gens n’ont pas en général les mêmes conditions de vie et de confort qu’en occident. Cependant les gens ont toujours le sourire, ils acceptent leurs conditions d’existence avec sagesse et philosophie. Je me fais souvent cette réflexion, que les pauvres ici ont finalement l’air moins misérables que dans notre pays, où l’insatisfaction est toujours dans nos paroles, où notre désir de posséder n’est jamais satisfait.

En Inde, un proverbe dit que  » la vrai richesse est celle du coeur » . Je le ressens aussi comme cela, et les pauvres ne sont pas toujours ceux qu’on croit…..

L’Inde oblige l’occidental à sortir de sa zone de confort

L’inde, vous l’aurez compris, est foisonnante, bouillonnante, imprévisible. On est bousculé extérieurement et intérieurement , et on essaye de tenir la barre…On sort de notre routine, de notre confort occidental, de nos habitudes…et on souffre parfois, cela devient too much!

Mais c’est aussi parce que ce pays est difficile qu’il me fascine…. C’est dans cette tourmente, cet inconfort que je me suis renforcée intérieurement, que j’ai appris beaucoup .
L’Inde est un pays de contrastes, et il y a donc autant de bonnes raisons d’aller faire mes achats Inde, comme je le raconte dans ces deux autres articles.

Namasté,

Sandrine

 

Tags:

5 commentaires

Laisser un commentaire